Talents

OYEBOG, une famille taillée pour le haut niveau

0

Célébrée à 6 ans dans “Tennis Legend“, la petite gauchère Leigh Oyebog 9 ans, fait des étincelles à l’académie de John McEnroe aux USA où elle bénéficie de la bourse “Team BNP PARIBAS Mac“ avec sa sœur Lucie et ses 2 frères Junior et John tous aussi doués.

Pour la petite histoire, le père, Joseph Oyebog 49 ans est né le même jour que Pete Sampras, à Limbé, une région anglophone du Cameroun. Doué et grand fana de tennis, il intègre la célèbre académie de l’américain Nick Bollettieri en Floride où il s’entraine régulièrement avec Mary Pierce, Boris Becker, Tommy Haas et bien d’autres champions. Par la suite, il devient sparring-partenaire de Venus et Serena Williams alors adolescentes. A 27 ans, il crée l’association OTA (Oyebog Tennis Academy) dans son pays et trône, 20 ans après, au sommet du tennis camerounais. Aujourd’hui, sur les 10 meilleurs jeunes du Cameroun, filles et garçons confondus, 9 sortent de l’académie OTA qui compte 25 centres d’initiation au tennis et un effectif de 1250 joueurs sur toute l’étendue du territoire.

Lucie et Junior Oyebog félicités par Toni Nadal pour leurs nombreuses performances en tournois.

Si le Papa Joseph a joué à un niveau modeste au plan mondial, ses 4 enfants sont en passe de devenir des champions hors pair. L’aîné, Joseph Oyebog Junior, 12 ans, 1,84 m, n°1 des 12 ans et moins dans la zone New England aux USA et sa sœur Lucie, 11 ans, n°8 des 12 ans et moins dans la même zone brillent par leurs talents et performances. Quant aux deux derniers, Leigh 9 ans et John, 8 ans, une technique impressionnante, ils n’ont pas encore de classement mais quel talent, quel coup de raquette !. La petite Leigh reste de loin la plus douée des quatre enfants et la plus impressionnante aux dires du coach et père Joseph. L’immense champion américain aux 7 titres de grand chelem John McEnroe n’en pense pas moins. Les quatre enfants Oyebog sont les chouchous de son académie et bénéficient de la bourse “Team BNP PARIBAS Mac“. La légende américaine compte bien en faire les premiers grands champions du tennis africains et envisage, déjà, de s’investir davantage avec Joseph dans des projets tennis en Afrique.

Interview de Jean Couvercelle, fondateur de Tennis Magazine

Previous article
Login/Sign up